En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt, recueillir des données de statistiques et permettre le partage de pages sur les réseaux sociaux. En savoir plus X

Les engelures

Les engelures sont des affections inflammatoires cutanées localisées aux extrémités, essentiellement orteils, doigts mais également nez, pommettes et oreilles. EN CAUSE : un rétrécissement des vaisseaux (vasoconstriction) déclenché par une exposition prolongée au froid et à l’humidité. 

Mécanisme d’apparition des engelures (schéma)

Circulation normale

  • Vaisseaux normaux
  • Flux sanguin régulier
  • Extrémités normalement irriguées

Vasoconstriction

  • Vaisseaux rétrécis par le froid
  • Débit sanguin ralenti, moindre oxygénation des tissus
  • Blanchissement et engourdissement des extrémités, sensations de picotement
  • PAS de douleur

Engelures

  • Vaisseaux toujours rétrécis
  • Débit sanguin accéléré par le réchauffement trop rapide qui peine à se frayer un chemin
  • Gonflement des extrémités, sensation de brûlure combinée à des démangeaisons
  • Hypersensibilité de la peau.

Gerçures

  • Vasoconstriction persistante
  • Débit sanguin ralenti voire inexistant
  • Apparition de vésicules (cloques) contenant du liquide claire, voire du sang
  • Noircissement de la peau
  • Perte de sensation aux extrémités
  • Rendez-vous aux urgences immédiatement !

600 000 personnes concernées en France

Les enfants et personnes âgées dont la faible corpulence offre une moins bonne protection au froid.

Les personnes minces voire anorexiques.

Les adolescents dont l’adaptation vestimentaire à la température extérieure n’est pas toujours spontanée.

Les sportifs et personnes travaillant en extérieur.

Les personnes atteintes du syndrome de Raynaud ou d’acrocyanose.

Certains médicaments peuvent favoriser les engelures :

Les béta bloquants, administrés par voir orale ou locale (collyres).

Les dérivés de l’ergot de seigle souvent donnés pour les maux de tête.

Certains médicaments vasoconstricteurs (par voie orale

ou nasale).

Maladie de Raynaud

Il s’agit d’un trouble réversible de la circulation sanguine au niveau des extrémités. Il est le plus souvent déclenché par une exposition au froid. Les crises peuvent également survenir suite à une forte émotion ou un pic de stress. Tous les doigts ne sont pas nécessairement touchés, il arrive que le phénomène se limite à un doigt, voire une phalange. 

Dans 80% des cas, l’origine du phénomène est inconnue. Il apparaît à l’adolescence, majoritairement chez les femmes, et disparaît au bout de quelques années. Bien que non grave, cette « maladie » peut avoir un impact sur la qualité de vie. Elle ne doit pas être négligée. 

Chez les autres sujets, le phénomène est « secondaire », c’est-à-dire lié à une autre pathologie ou consécutive à la prise de médicaments (vasoconstricteurs, antidépresseurs, contraceptifs oraux…). Les symptômes régressent généralement à l’arrêt du traitement.